En avril nous tournons vers des journées de plus longues.

En avril nous cherchons un bon équilibre pour nos plantes

Rapidement nous nous tournons vers des journées de plus en plus longues et soumises à plus de soleil et de luminosité. Tant mieux. La chaleur et la lumière font très bon ménage avec et pour nos plantes et légumes. La serre est un fabuleux outil de travail et de divertissement, sans pour cela avoir de grandes surfaces à gérer. Quelques mètres carrés suffisent à nous donner pleine satisfaction dans nos cultures et récoltes. Le matin reste encore un peu frais et il n'est pas rare de se réveiller avec des gelées blanches au ras du sol. C'est une des raisons pour lesquelles vous devez faire attention en bordure des serres. Le froid coule le long des vitres du toit et descend le long des parois pour s'accumuler au ras du sol. Par après, ce froid gagne progressivement dans la serre vers l'intérieur et le centre. On constate facilement que les cultures sont moins développées le long des parois que dans le centre de la serre. Une protection s'impose pour éviter ce désagrément. Si votre serre est déjà installée, des panneaux isolants imputrescibles et légers peuvent être placés temporairement le long des parois, sur une hauteur d' environ 40 cm. Cette hauteur correspond à la hauteur d'accumulation du froid le long de parois extérieures. Le froid ne pourra pas facilement pénétrer dans la serre. Par contre vous perdrez un peu de lumière pour les plantes mais ces panneaux étant légers et mobiles vous pouvez aussi les déplacer à votre meilleure convenance, soir et matin. En cultures fruitières, les arbres fruitiers dits «basses tiges» sont greffés à environ 40 cm du sol pour éviter justement cette barrière de froid au ras du sol. En journée, la température évolue beaucoup en fonction des périodes ensoleillées. Soyez prudents et vigilants car de trop hautes températures vont fragiliser vos plantes. Un juste milieu de 20° à 25° est nécessaire mais vous pouvez également juger d'une croissance plus lente et régulière en tablant sur une température moyenne de culture de 14° à 16°. Cette température est idéale pour beaucoup de végétaux, comme les légumes, les plantes annuelles et de terrasse. Soyez donc attentifs. Il faut un juste équilibre en fonction de la température, de la luminosité, de l'ensoleillement et le besoin en eau des plantes. Arrosez de préférence en matinée, les plantes seront sèches pour passer la nuit. Sans chauffage, l'eau peut devenir un danger en tant que conducteur de froid. Les pieds des plantes ont très chaud en journée et trop froid la nuit. Ces écarts thermiques fragilisent les tissus cellulaires de la plante. Vous pourriez facilement avoir des dégâts de pourriture du collet, sous forme de fonte de semis ou du pied noir, ou de la pourriture grise surtout pour les plantes demandant une température constante. Aérez la journée, soit en utilisant les lanterneaux ou aérateurs dans la toiture ou bien en laissant un passage d'air en gardant les portes ouvertes. Refermez pour la nuit, assez tôt pour garder de la chaleur naturelle dans la serre. Pour les arrosages, utilisez de l'eau à température de la serre. Soit en laissant un tonneau et rempli d'eau dans la serre, qui la journée se réchauffera au contact du soleil. Soit en laissant un très long tuyau d'arrosage dans la serre, lui aussi rempli d'eau, et qui exposé au soleil vous donnera de l'eau plus chaude. En tous cas n'utilisez pas d'eau froide ou glacée pour arroser vos jeunes plantules, car danger il y a. Certaines années, le soleil se montre agressif très tôt en avril. Les rayons infrarouges brûlent l'épiderme des feuilles de vos plantes. Un léger toile d'ombrage sur les vitres s'avérera nécessaire.

Nous sommes prêts pour nos cultures

En début avril, la serre va nous permettre d'avancer nos cultures avant les repiquages en pleine terre du mois de mai. C'est un excellent moment pour semer tomates, courges, courgettes, potirons, melons, et poivrons. Ces plantes seront à point pour être repiquées en mai en pleine terre ou dans la serre. Les plantes annuelles semées en mars sont repiquées en pot définitif. Soit en pots de 9 cm de diamètres pour les plantes de faible développement comme les bégonias, pétunias, impatiences, ou en pots de 10 à 11 cm de diamètres pour les salvias, les dahlias, bégonias tubéreux, les reines marguerites, les mufliers, les ricins. Soyez attentif au développement de chaque espèce pour bien adapter le pot de culture qui est nécessaire. Vous aurez ainsi environ 100 plantes par m2 et une très bonne qualité de plante pour la mi-mai. Pour les plantes à grands développements comme les cannas, dahlias, cléomes, ricins, capucines, et toutes les plantes de terrasse, pensez au développement possible dans la serre, pour que vos plantes aient assez d'espace vital, et de lumière et garder ainsi une bonne qualité et une belle présentation des feuillages. Dès le 15 mai, tout le monde prendra l'air frais. Dans la véranda, la végétation bat son plein. Tout se développe, fleurit, et nos favorites doivent être bien arrosées, bien nourries régulièrement. Les plantes de terrasses qui ont passé l'hiver sont déjà bien expansées. La chaleur et la lumière favorisent les floraisons. Début avril, un pincement des extrémités favorisera la densification des sujets et la ramification. A la mi-mai, elles seront encore plus florifères et bien compactes, bien régulières. La taille est l'opération qui permet de rectifier, de récupérer, de reformer des plantes dépareillées dont on se débarrasserait. Mais avec patience et connaissance, en administrant de bons soins et de l'attention, les résultats ne se font pas attendre. Nos invalides, défoliées et éclopées retrouvent rapidement une belle présentation et un look qui susciterait de l'admiration.




Sitemap

La fête de Jardins & Loisirs 15/05/2017

Foire de Luxembourg devient SPRINGBREAK : VENEZ VITE nous voir ! 20/03/2017

À LUX EXPO 22 mars au 26 mars