Février, il est grand temps de s’y remettre!

Les jardiniers reprennent du service en février. Et pas question de traîner, il y a du pain sur la planche! Nettoyage, bouturage, semis. Il s’agit de ne pas manquer le départ de la nouvelle saison!

Février, il est grand temps de s’y remettre!

La serre se refait une beauté

Un bon nettoyage de printemps s’impose avant de reprendre vos activités jardinistiques. Profitez du calme d’avant-saison pour nettoyer correctement votre matériel de culture avec de l’eau dans laquelle vous aurez dilué du détergent ou du désinfectant. Pots, bacs, outils… faites en sorte qu’aucun n’y échappe afin d’éviter le développement de maladies au cours de la saison. Même recette pour les parois de la serre, il est important que tout soit bien propre. Cette première étape sera aussi l’occasion de dresser la liste des accessoires qu’il vous manque.

Préparer la terre

La préparation de la terre implique le vidage complet de la serre, y compris les plantes que vous y auriez éventuellement installées pour l’hivernage. Prévoyez donc ce travail en fonction de la météo, quand le temps le permet.

La manœuvre consiste à nourrir et réhumidifier le sol pour vos futures plantations. L’apport d’éléments nutritifs constitue en effet un facteur important pour la réussite de vos cultures. Enrichissez donc la terre de votre serre d’engrais naturels. De plus, à la fin de l’hiver, l’eau du sol se sera évaporée, laissant la terre trop sèche pour la culture. Un bon bêchage et un râtissage bien plat empêcheront la formation de poches d’eau et éviteront les résultats irréguliers dans votre production.

Et pourquoi ne pas profiter de ces aménagements pour créer un sentier dans la serre afin de faciliter vos déplacements? Optez alors pour une rampe d’accès et un couloir déroulable, surtout si vous utilisez beaucoup la brouette.

Côté culture, ça repart!

L’utilisation d’accessoires conservant et/ou diffusant de la chaleur vous permettra de prendre une fâmeuse avance sur la saison. Les propagateurs, mini-serres et tapis chauffants permettront à vos semis de garder leurs racines bien au chaud en début de croissance.
Pour une réussite optimale, il convient cependant de prendre quelques précautions. Essuyez régulièrement les parois pour éviter la formation de gouttes d’eau qui abîmeraient les semis et boutures dans leur chute. Veillez à la bonne aération de votre mini-serre ou propagateur, particulièrement si le soleil se montre généreux. En fonction du modèle, vous pourrez aussi contrôler la température de l’environnement dans lequel poussent vos plantes en utilisant un thermostat. Les châssis et couches à semis orientés au sud dans votre jardin donneront également de bons résultats.

Et on fait pousser quoi au juste?

Février dans la serre, c’est le bouturage des plantes de terrasse (géranium, fuchsias, surfinias, etc.) que vous auriez éventuellement conservées. Il est temps aussi de mettre les bulbes de printemps en végétation afin qu’ils soient prêts pour la saison des amours. Il vous faudra ensuite vous occuper des pieds-mères. Otez les feuilles et branches malades, mortes ou desséchées; retaillez et rempotez les pieds afin de pouvoir à nouveau en profiter.

En ce qui concerne les légumes, le choix est relativement large, contrairement à ce que l’on pourrait penser.  Tenez cependant compte des particularités culturales de chaque espèce… Veillez par exemple à une bonne aération pour vos semis de mâche. Plantez le cerfeuil bien profond, lui qui a besoin d’obscurité pour germer. Semez vos radis sans modération, ainsi que la rhubarbe ou les artichauds.
Sous un propagateur, lancez aussi vos semis d’été (melons, poivrons, tomates…). Et pourquoi ne pas redécouvrir les légumes oubliés? Envie de tester le topinambour?

Bon travail!

 




Février

La fête de Jardins & Loisirs 15/05/2017

Foire de Luxembourg devient SPRINGBREAK : VENEZ VITE nous voir ! 20/03/2017

À LUX EXPO 22 mars au 26 mars